Back to top

Digesteurs de pâte à papier

Le processus kraft est la méthode de fabrication de pâte à papier la plus répandue. Ici, la chaleur et les produits chimiques (hydroxyde de sodium et sulfure de sodium, ou liqueur blanche) se combinent dans un grand cuiseur pressurisé, appelé digesteur, pour transformer les copeaux de bois en pâte à papier par dissolution du liant de la lignine du bois. L'effluent formé par la lignine et les produits chimiques utilisés (la liqueur noire) est acheminé vers une chaudière de récupération.

Défi

La surveillance du niveau du digesteur permet de maintenir la stabilité de fonctionnement, d'augmenter le rendement et de réduire la variation de l'indice Kappa (représentatif de la teneur en lignine de la pâte à papier). Les conditions du process, à savoir température pouvant atteindre +180°C, vapeur, haute pression et produits chimiques agressifs, risquent de mettre à rude épreuve de nombreux  transmetteurs de niveau. Dans les digesteurs, on utilise couramment une surveillance du niveau en continu et une surveillance de seuil de niveau de débordement.